Corruption IAAF 2 virements éclaboussent Diack père et fils

ANNONCE GOOGLE

«Le monde.fr» est encore revenu sur l’épineux dossier de la corruption à l’IAAF. Et c’est pour révéler que deux virements, représentant un montant total de 264.924 dollars (plus de 165 millions de FCFA), ont attiré l’attention des enquêteurs dans l’affaire Diack, rapporte le journal «Les échos».
Selon des documents dont «L’Equipe» dit avoir pris connaissance, il s’agit de deux mouvements de fonds effectués sur un compte personnel de Lamine Diack à la Compagnie monégasque de banque. Le premier, en date du 21 mai 2012, est d’un montant de 134.962 dollars (84 millions de Fcfa), le second, en date du 6 février 2013, porte sur une somme de 129.962 dollars (81 millions de Fcfa). Ce qui a surtout intrigué les enquêteurs, c’est qu’ils proviendraient de la société Pamodzi Sports Consulting, dont son fils, Papa Massata Diack, est l’un des dirigeants.
Mis en examen pour corruption active et passive, rappelle «Les Echos», Lamine Diack a reconnu avoir reçu de l’argent de son fils, mais devant le juge, il soutient ne pas se souvenir de l’objet de ces versements. «Je n’ai pas d’explications, ce n’était pas pour des conseils en marketing», aurait déclaré Diack père, âgé aujourd’hui de 83 ans.

ANNONCE GOOGLE

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Inline
Inline